Même si un dépassement des limites de conformité est observé sur certaines communes de la Basse-Zorn, l’eau distribuée à votre robinet est consommable sans aucun risque pour la santé.

Les métabolites de pesticides, qu’est-ce que c’est ?

Ce sont des molécules, issues de la dégradation d’une substance utilisée pour le désherbage des cultures. Elles sont retrouvées ponctuellement à l’état de traces dans les eaux souterraines destinées à la production d’eau potable. Les métabolites les plus fréquemment détectés sont le Metolachlore ESA et/ou NOA, la Chloridazone Desphenyl.

Une qualité d'eau distribuée sous contrôle de l'Agence Régionale de Santé (ARS)

Depuis quelques mois, l’ARS Grand-Est analyse la présence de ces molécules sur l’ensemble des points de production d’eau potable. En cas du dépassement du seuil réglementaire fixé à 0,1 µg/l, l’ARS informe la collectivité qui distribue l’eau et met en place un contrôle renforcé.

Bien que constituant une non-conformité réglementaire, ces traces sont mesurées à des teneurs inférieures aux seuils sanitaires et ne présentent pas de risques pour la santé des consommateurs.

L’eau peut donc être consommée sans restriction par l’ensemble de la population.

Comme le démontrent les résultats ci-dessous, les taux moyens relevés en Basse-Zorn pour les Métolachlor NOA et ESA sont très proches des seuils de conformité de la règlementation française en vigueur (cela se calcule en microgrammes par litre) et sont bien en dessous des seuils de la règlementation allemande pour exemple. Le taux de Chloridazone desphényl est quant à lui en moyenne en dessous de la valeur de conformité préconisée en France.

 

Limite conformité
(en µg/L)

Valeur moyenne (µg/L)

Valeur dérogatoire accordée - Arrêté préfectoral
(en µg/L)

Valeur guide allemande (en µg/L)

Métolachlor NOA

0,100

0,198

1

3

Métolachlor ESA

0,100

0,343

1

3

Chloridazone desphényl

0,100

0,071

0,5

3

Total pesticides

0,500

0,626

2

 

 

Le SDEA en action

Dans les secteurs concernés par les dépassements, des actions de protection des zones de captages et de préservation de la qualité de la ressource sont d'ores et déjà en place. Elles ont été impulsées par le SDEA en partenariat avec la Chambre d’Agriculture depuis plusieurs années, et portent notamment sur le développement de cultures à bas niveau d'impact sur l'eau sur les zones concernées.

En complément de cette approche préventive, des études sont engagées pour identifier les solutions techniques permettant de rétablir la conformité de l’eau le plus rapidement possible, à un coût supportable pour les usagers.

Ce plan d’action a été validé par les services préfectoraux et l’ARS. Sur certains secteurs dont celui de la Basse-Zorn, et dans l'attente d'un retour à la conformité, des Arrêtés Préfectoraux de dérogation autorisant la distribution d'une eau ne répondant pas aux limites de conformité ont été pris en juillet 2022 par la Préfecture du Bas-Rhin.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter :
le site du SDEA 
et notre rubrique Préserver / Gestion de l'eau

Retour à la liste des actualités