Jeudi 23 mai, à la Maison des services de Hoerdt, Damien Van Overbeke, Directeur général de Schneider Food et Justin Vogel, Président de l'OLCA (Office pour la langue et la culture d'Alsace) ont signé une convention de partenariat entre leurs deux institutions validant l'adhésion de Schneider Food à l'action « Mon entreprise dit JA ! », en présence de Messieurs Pierre GROSS, Vice-Président de la Communauté de communes et Jean-Pierre HIRLEMANN, Adjoint au Maire de Hoerdt.

L'OLCA et Schneider Food souhaitent ainsi renforcer leur collaboration au travers d'actions communes pour valoriser et rendre visible la langue alsacienne dans l'environnement quotidien.

A ce jour, près de 400 entreprises, tous secteurs d'activité confondus, se sont associées aux côtés de l'OLCA.

La Communauté de communes de la Basse-Zorn est ravie d'avoir accueilli la signature de cette convention et soutient activement la langue et la culture alsaciennes.
D'ailleurs, depuis 2015, la CCBZ est un territoire pilote dans l'«accompagnement au développement de la langue et de la culture régionales».

A ce titre elle déploie diverses actions dans le cadre d’une convention de partenariat passée avec la Région dont:

- des activités avec la Plate-Forme Petite Enfance,
- l'envoi de kits naissances avec une livre et CD de comptiines en alsacien,
- l'insertion d'articles en alsacien dans les bulletins communaus et intercommunaux,
- la mise en place d'une signalétique bilingue sur les circuits découverte,
- les semaines d'immersion en alsacien pour les 6-10 ans,
- des interventions dans les écoles maternelles,
- etc.


 

L'opération « Mon entreprise dit JA ! », qu'est-ce que c'est ?

L'OLCA mène une action en direction des entreprises, intitulée « Mon entreprise dit JA ! ». Qu'il s'agisse de petites structures ou de grands groupes, l'alsacien trouve tout naturellement sa place dans bien des domaines de l'entreprise. Cette opération a pour objectif d'amener les entreprises et structures professionnelles à participer, par des actions concrètes et simples (échange en alsacien avec la clientèle, affichage et signalétique bilingue…), à rendre l'alsacien plus présent dans leur environnement quotidien.
De multiples initiatives ont déjà été prises dans le domaine de l'agroalimentaire, la culture, le commerce et les services.
Cette identité, synonyme d'authenticité et de créativité a également une portée économique non négligeable. Un ancrage régional agit comme un marqueur positif et témoigne de l'attachement à la culture alsacienne que les clients recherchent et plébiscitent.

Photo de Damien Van Overbeke (à gauche) et Justin Vogel 
Crédit photo : OLCA.

Retour à la liste des actualités