Les édifices protestants

Eglise protestante de Bietlenheim

 

Période de construction : 1835

Cordonnées : rue Principale 67720 Bietlenheim

Style architectural : néo-classique

Architecte : inconnu

Réalisation orgue : 1860 (manufacture strasbourgeoise Martin Wetzel, successeur Silbermann)

 

Presbytère protestant de Bietlenheim

Il n’y a ni de presbytère protestant, ni d’édifices catholiques au village de Bietlenheim. Les catholiques de Bietlenheim sont regroupés au sein de la paroisse Saint-Michel de Weyersheim.

 

Les origines

Une ancienne « Feldkirche » nommée chapelle Saint-Arbogast est mentionnée dès 1371 à l’emplacement actuel du cimetière. La porte occidentale réemployée est le seul vestige de cet ancien lieu de culte.

 

 

A découvrir

Un petit orgue villageois caractéristique des villages ruraux du milieux du XIXe siècle. Egalement, deux vitraux aux couleurs éclatantes, l’un dédié à l’épopée et au martyre de Jeanne d’Arc, l’autre à l’apôtre Jean cheveux bouclés, évangéliste, frère de Saint-Jacques le Majeur.

Eglise protestante de Geudertheim

 

Période de construction : 1709 puis reconstruction de la tour-chœur et de la nef entre 1841 et 1842

Cordonnées : Place de l'Eglise 61170 Geudertheim

Style architectural : néo-classique

Architecte : inconnu

Réalisation orgue : 1844 (manufacture alsacienne Stiehr et Mockers)

 

Presbytère protestant de Geudertheim

Période de construction : 1829

Cordonnées : 1 rue de l’Eglise 61170 Geudertheim

Architecte : inconnu

 

Les origines

L’église protestante a été bâtie sur l’ancienne « Feldkirche » du village dont-il ne subsiste aujourd’hui que quelques éléments du clocher roman daté des années 1150-1200 : les fenêtres au sommet de la flèche, 4 têtes en haut-relief, les voûtes à ogives plates sur colonnettes d'angle et un évier lithurgique.

Le simultaneum fut en vigueur lorsque le village atteignit 7 familles catholiques en 1747, et ce jusqu’à la construction de la chapelle des Schauenburg (vers 1807) puis de l’église catholique Saint-Blaise (1900).

Date de bénédiction des nouvelles cloches : 27 novembre 1949

 

A découvrir

Une verrière représentant Martin Luther attribuable à l’orfèvre alsacien Laroche Auguste ainsi qu’à l’extérieur le tombeau en grès jaune de l’ancien meunier Philipp Ulrich né à Geudertheim en 1814. 

Eglise protestante de Gries

 

Période de construction : 1774 pour la tour-chœur ; 1776 pour la nef

Cordonnées : rue Principale 67240 Gries

Style architectural : néo-classique

Architecte : Goetz Johann Lorenz ; Eudtinger

Réalisation orgue : 1781 (manufacture Silbermann de Strasbourg) - orgue et buffet classés MH en 1977

 

Presbytère protestant de Gries

Période de construction : XIXe siècle

Cordonnées : 4 rue du Presbytère 67240 Gries

Architecte : inconnu

 

Les origines

Le culte protestant officiait aux origines dans l’ancienne « Feldkirche » située à l’extérieur de Gries du XIIIe siècle jusqu’en 1774, date de l’édifice actuel. Le statut de simultaneum est de rigueur dans l’édifice actuel de 1843 -création de la paroisse catholique- jusqu’en novembre 1910, date de consécration de l’église catholique Saint-Jacques-le-Majeur.

Date de bénédiction des nouvelles cloches : inconnue

 

A découvrir

Le dernier orgue réalisé par Jean-André Silbermann, dit Johann Andreas Silbermann (1712-1783), fils d’un des frères fondateur de l’entreprise familiale (57ème instrument réalisé ; classé MH en 1977).

Une verrière réalisée par l’artiste Willy Guggenbuhl en 1954-1955 représentant l’ancienne « Feldkirche » détruite en 1774 et dont deux dalles funéraires d’anciens pasteurs de Gries y ont été transférées (Werner Durnauer décédé en 1607 et Sigmund Hempelius décédé en 1710).

Eglise protestante de Hoerdt

 

Période de construction : 1846 à 1848 (consécration le 2 avril 1848)

Cordonnées : rue de la Wantzenau 67720 Hoerdt

Style architectural : néo-gothique

Architecte : Charles Alexandre François Morin (1810 - 1897)

Réalisation orgue : 1847 (manufacture alsacienne Stiehr et Mockers) - buffet inscrit au Monument Historique en 1976, partie instrumentale classée en 1980

 

Presbytère protestant de Hoerdt

Période de construction : XVIIIe siècle

Cordonnées : 21 rue de la Wantzenau 67720 Hoerdt

Architecte : inconnu

 

Les origines

Le culte protestant officiait dans la 2ème « Feldkirche » implantée successivement sur l’actuel cimetière communal de 1779 jusqu’à la consécration de l’église protestante. Lors des crues de la Zorn, l’accès à cette zone - le Heidenbuckel - était alors impossible. Le culte avait donc lieu dans l’ancienne « Laube » ou maison communale située au cœur du village tout proche de l’édifice actuel (anciennement le Trésor Public). Là aussi le fruit de la vente de 280 lots de Mittelried (terre noire du ried) permis un financement partiel de l’édifice par la Commune.

 

A découvrir

Dans la façade du presbytère sous croupe, une niche renfermant le buste du pasteur Ludwig Gustav Heyler (1869-1904). Après un séjour en Algérie, il eut l'idée d'introduire en 1873 la culture de l'asperge dans le sol sablonneux de Hoerdt. Ce fut le succès que nous lui connaissant aujourd’hui. Cette sculpture fut installée en hommage en 1911 par La Société des Planteurs d'Asperges.

L’église renferme également quelques trésors lithurgiques classés Monument Historique en 1967. Il s’agit d’une patène à pied ou coupe eucharistique du XVIIe siècle, d’une boîte à hosties sacrées de 1736 et de quatre aiguières de communion ou cruches du XVIIIe siècle.

Eglise protestante de Weitbruch

 

Période de construction : 1872 à 1875 (consécration le 23 mai 1875)

Cordonnées : rue de Brumath 67500 Weitbruch

Style architectural : néo-gothique

Architecte : Bernhard G.

Réalisation orgue : 1875 (manufacture Théodore et Auguste Stiehr)

 

Presbytère protestant de Weitbruch

Période de construction: 1842 ; vers 1842 pour la grange-étable-remise ; 1855 pour la reconstruction de l’annexe suite à un incendie

Cordonnées : 9 rue de Brumath 67500 Weitbruch

Architecte : Hornuss ; Louis Martin Zegowitz (grange-étable-remise ) ; Alexandre Matuszinski (reconstruction de l’annexe)

 

Les origines

Situé sur l’ancien enclos de la « Feldkirche » dont la première mention remonte à 1371, la Commune engage les travaux de démolition-reconstruction en 1872 pendant 3 ans. Le statut du Simultaneum y est de rigueur de 1693 -date de création de la paroisse catholique royale- jusqu’à l’achèvement de l’église catholique également en 1872.

  

A découvrir

Une verrière du peintre-verrier et décorateur d'églises Joseph Ehrismann réalisée en 1914 et décrivant plusieurs scènes bibliques.