Le pasteur Ludwig Gustav Heyler

Le pasteur Ludwig Gustav Heyler fut nommé à Hoerdt en 1869 en tant que 25ème pasteur à l’âge de 38 ans. Né à Scharrachbergheim-Irmstett en 1831, il poursuit des études de théologie à Strasbourg de 1854 à 1859. Dès 1860, il exercera son premier ministère à Philippeville - aujourd’hui Skikda -, une ancienne colonie côtière française d’Algérie.

 

Durant ses neuf années sur place, il y découvrit un légume alors peu connu et uniquement servit dans les cours royales d’Europe, l’asperge verte. Lors de son départ d’Algérie, il en ramena quelques plants qu’il cultiva dans son jardin, derrière le presbytère protestant. Il remarquera que les terres sablonneuses hoerdtoises sont similaires et favorables à cette culture.

En 1873, il incite quelques paysans à se lancer dans cette culture. Il y eut peu de candidats et tous ne persévérèrent pas car l’aspergeraie ne donne qu’au bout de trois ans et n’a qu’une seule saison dans l’année (de mi-avril à juin).

Le pari était osé mais les quelques paysans qui y crurent furent récompensés bien des années plus tard. En effet les premières récoltes furent réussies mais malheureusement l’asperge était un légume encore inconnu à cette époque et les débouchés n’étaient pas nombreux. Quelques uns s’en allèrent les arracher n’y croyant plus.

En 1880, il y avait environ 40 cultivateurs qui s’adonnaient à sa culture. C’est à cette époque que l’expansion eut lieu. Par l’intermédiaire de marchands strasbourgeois, l’asperge trouvait preneur de l’autre coté du Rhin. La société des planteurs d'asperges voit alors le jour en 1891 sous l’impulsion du maire et du pasteur. Il ne connut malheureusement pas l’essor du légume qu’il imposa à ses concitoyens à force de persuasion puisqu’il décéda en 1904 à l’âge de 73 ans. Un buste fut installée en hommage au pasteur en 1911 sur la façade du presbytère protestant. Voulant également lui rendre hommage, la municipalité attribua son nom à une rue ainsi qu’à l’ancienne école primaire construite en 1955.