Prévention des déchets

La prévention des déchets, qu’est-ce que c’est ?

Elle peut se définir de deux manières :

La « prévention » de la production de déchets consiste à réduire la quantité et la nocivité des déchets produits en intervenant à la fois sur les modes de production et de consommation.
On distingue la prévention quantitative  qui est la réduction des quantités de déchets produits de la prévention qualitative qui consiste à réduire la nocivité des déchets produits.

Comme le précise le schéma ci-dessous, la prévention ne doit pas être confondue avec le recyclage des déchets qui lui relève de la gestion.

Du produit au déchet…

n°5, 1 LA PREVENTION DES DECHETS

Bien que le terme prévention soit encore nouveau ou méconnu dans de nombreux esprits, la CCBZ a pourtant déjà bien œuvré dans ce sens : aide au compostage individuel avec formation et vente de composteur subventionné ; dématérialisation en cours pour l’administration (réduction d’impression), intervention d’associations sur la thématique des couches lavables, du suremballage ou de la nocivité des produits d’hygiène et d’entretien.

Autant d’actions et de projets portés par la collectivité qui mettent en avant  un début d’engagement dans ce sens.

Le programme local de prévention des déchets (PLPD), qu’est-ce que c’est ?

Dans le cadre du Grenelle de l’Environnement, l’article L 541-15-1 du Code de l’environnement précise que les collectivités territoriales responsables de la collecte ou du traitement des déchets ménagers devront définir un programme local de prévention des déchets ménagers et assimilés indiquant les objectifs de réduction des quantités de déchets et les mesures précises pour les atteindre.

La Commission Environnement de la Communauté de communes a décidé de lancer ce programme, qui vise à réduire la production de déchets et à optimiser le service.

Définition :

Le programme local de prévention permet de :

  • Territorialiser et détailler des objectifs de prévention des déchets,
  • Définir les actions à mettre en œuvre pour les atteindre, en cohérence avec ceux du plan départemental de prévention.

 

Il comporte notamment :

  • un état des lieux précis sur les quantités collectées en fonction des modes de collectes,
  • des moyens humains en charge de l’animation du programme,
  • un plan d’actions pluriannuel dont les principales thématiques sont : sensibilisation, actions éco-exemplaires de la collectivité, actions emblématiques nationales (stop pub, sac de caisse, compostage domestique, etc.),
  • les partenariats nécessaires pour animer ces actions : associations, services de l’Etat, commerces de proximité, etc.,
  • un budget en cohérence avec les actions et objectifs programmés dans un calendrier,
  • un dispositif de suivi et d’amélioration continue du programme. 

 

Sur avis de la Commission Environnement, l’année 2015, année 1 du plan local de prévention, sera consacrée à la finalisation du diagnostic du territoire et au lancement de deux actions : création/diffusion d’un stop-pub et mise en œuvre d’actions sur un site pilote, en l’occurrence la maison de retraite de Hoerdt.

Zoom sur le compostage

5_4compost02Chacun d'entre nous désire à son niveau faire un geste pour l'environnement.

Pourquoi ne pas composter ses déchets?

Le compostage, c'est moins de déchets dans la poubelle et un engrais naturel formidable pour le jardin !

Notre poubelle contient en moyenne 30% de déchets organiques que nous pouvons recycler en un terreau fertile, gratuit, et prêt à l'emploi : le compost.

Composter, c'est :

  • Améliorer la fertilité de votre sol
  • Produire un amendement naturel
  • Economiser les engrais
  • Agir en éco-citoyen


Mais surtout, composter permet de réduire de 30% le poids de vos ordures ménagères en supprimant les déchets de jardin, de cuisine ou ménagers.

Que peut-on composter?

  • épluchures
  • restes de fruits et de légumes
  • marc de café et thé avec filtre
  • coquilles d'œufs
  • feuilles mortes, plantes vertes et fleurs fanées
  • tontes de pelouse, brindilles hachées, paille et foin
  • fumier d'animaux herbivore
  • cendre de bois froide, sciure, copeaux
  • laine, poils d'animaux et cheveux

Ce qu'il faut éviter :

  • os
  • graisses
  • restes de viande et de poisson
  • produits laitiers
  • plantes malades
  • feuilles de noyer
  • excréments d'animaux domestiques (chiens ou chat)


Pour favoriser une réduction à la source de la production de déchets ménagers par le développement des pratiques de compostage individuel et de jardinage naturel, la Communauté de Communes propose aux personnes intéressées d'acheter des composteurs en mélèze.

Il existe deux modèles de composteurs (planche en bois mélèze) :

Dimension 1 m3 ou 360 litres au choix !

composteur
Le grand composteur est au prix de 25 € TTC et le petit modèle est à 20 €

Ces composteurs sont fabriqués par les ateliers Suzanne de Dietrich de l'entreprise adaptée de Reichschoffen (fondation du Sonnenhof de Bischwiller).

Comment composter ?

  • Placez votre compost dans un lieu ombragé à l'abri du vent et à distance suffisante de vos voisins. Veillez à installer votre composteur en contact direct avec la terre
  • Alternez 2/3 de vert en couches de 15 cm et 1/3 de brun en couches de 10 cm.

Le vert : matière azote

  • épluchures
  • fruits et légumes
  • fleurs et orties
  • gazon
  • mauvaises herbes
  • marc de café avec filtres
  • thé avec filtre
  • etc.

Le brun : carbone

  • feuilles mortes
  • branchages
  • sciure
  • copeaux
  • paille
  • herbe sèche
  • fumier
  • papiers absorbants
  • etc.